La rentrée pointe son nez avec tout ce que cela réveille chaque année à cette période : Les travailleurs indépendants préparent leur communication, les personnes salariées reprennent tant bien que mal le chemin de l’entreprise, les parents commencent à courir dans tous les sens pour leurs chérubins (penser à la rentrée, aux activités, aux transports …), certains étudiants se demandent s’ils seront à la hauteur du challenge qui va leur être proposé ou demandé, certaines personnes sans emploi aimeraient enfin trouver un job qui leur corresponde …
Ces quelques cas nous rappellent qu’à l’approche de la rentrée, le mental s’apprête à bouillonner, réveillant des inquiétudes qui refont surface régulièrement.

Il existe un processus qui nous permet de traiter toutes ces situations, une par une, pour éviter que le cortisol (hormone générée en phase de stress) ne s’inscrive dans le corps et nous mène à l’épuisement.
Lors d’un séminaire, Dawson Church, auteur de « Le génie dans vos gènes » disait qu’on ne peut se payer le luxe de garder les effets du stress dans notre corps, que cela a un coût trop élevé pour la santé.

Une manière de libérer au quotidien de ce tout ce qui nous entrave et de tout ce qui nous empêche d’avoir un mental apaisé est d’effectuer le Processus de Paix Personnelle utilisé en EFT (Emotional Freedom Techniques).

Initialement, ce processus est utilisé pour se libérer des émotions en lien avec des situations du passé. Voici ce que suggère Gary Craig, le fondateur de l’EFT (traduit par Louise Gervais) : Il invite à faire la rédaction d’une liste de tous les événements précis dérangeants de notre vie, et de faire des séquences EFT, systématiquement, tous les jours, afin de faire fondre l’effet que ces événements ont toujours dans notre vie. En faisant ceci, nous pouvons déraciner les « arbres négatifs » dans notre « forêt émotionnelle », éliminant ainsi les causes de nos malaises émotionnels et physiques. Bien sûr, ceci nous oriente vers notre paix personnelle, ce qui, en retour, a un effet immense sur la paix mondiale.

Ce processus prend tous son sens également sur les événements vécus au quotidien. Chaque jour, accordez-vous quelques minutes pour faire le point sur les émotions perturbatrices que vous avez vécues depuis ces dernières 24h et lancez-vous dans une ronde EFT pour ne rien laisser traîner.

Comment s’y prendre ?

Pensez à ce qui vous a gêné aujourd’hui et dites-le en une phrase simple :

  • « Même si je me sens en colère contre Sébastien car il m’a mal parlé … »
  • « Même si je suis en désaccord avec Solange et que je n’arrive pas à lui exprimer … »
  • « Même si je me sens inquiet(e) à l’idée de la réunion de demain matin … »
  • « Même si je me sens débordé(e) par cette rentrée … »
  • « Même si je me sens triste à l’idée de voir ma grande partir faire ces études dans une autre ville … »
  • « Même si j’en ai assez de bosser dans cette équipe et que je me sens agacé(e) … »
  • « Même si je me sens déçu(e) de la réponse de mon pote quand je lui ai dit que j’avais besoin de lui … »
  • « Même si je me sens seul(e) pour aborder toutes ces tâches qui m’attendent … »

Terminez vos phrases avec une phase d’acceptation telles que :

  • « … Je m’accueille dans tout ce que cela me fait vivre »
  • « … Je me pardonne de pas arriver à voir les choses autrement »
  • « … je m’accepte avec tous mes doutes et mes difficultés »
  • « … J’apprends à m’apaiser et à changer de regard sur la situation »
  • « … J’accepte mes émotions et j’apprends me recentrer »

Enchaînez avec quelques rondes d’EFT en passant en revue tous vos ressentis (émotionnels et physiques) et toutes les pensées qui vous passent par la tête.
Faites-le en conscience en prenant le temps de respirer.

Pour les personnes qui ont du mal à trouver les mots, vous pouvez faire une ronde à vide (sans mots, en prenant une pause respiration entre chaque point), ça marche bien aussi. Dans ce cas, enchaînez en vous remettant dans le corps (bougez, sautez, faites 2 ou 3 mouvements de Qi Gong ou yoga et, autre bonne solution, mettez l’ECAP).

N’oubliez pas 

Chaque fois que vous réagissez à un mot ou une attitude d’une autre personne, c’est qu’une part de vous est touchée. Plutôt que de vous accrocher à l’autre en ruminant sur ses comportements et en le critiquant intérieurement, revenez vers vous pour apaiser cette part blessée et libérez vos émotions. C’est la meilleure chose que vous puissiez faire pour apaiser votre mental. Une fois que votre esprit sera plus clair, peut-être, ferez-vous des liens avec des situations passées et, si vous le souhaitez, vous pourrez refaire quelques rondes EFT pour aller revisiter cette période plus ou moins lointaine.
Ensuite, une fois que vous serez plus calme et centré(e), vous verrez si vous aurez le goût d’aller vers l’autre et de lui exprimer vos ressentis.

Ressources en ligne … et en librairie

Pour revoir une ronde d’EFT, vous pouvez le faire en cliquant ici :
Le livre « Pratiquer l’EFT avec les enfants » vous aidera également en proposant des protocoles pour les adultes. Il devrait vous reconnecter à des situations que vous avez vécues étant enfant et qui ont des incidences encore dans votre vie d’aujourd’hui. Voir ce livre sur le site de la FNAC

Bien sûr, quand vous vous sentez bloqué(e) sur une situation, vous pouvez toujours venir faire une séance d’EFT à Toulouse ou bien par Skype.

Voici une phrase qui me fait du bien avec laquelle je termine parfois mes sessions d’EFT ou que j’énonce pour commencer ma journée : « Même si tout n’est pas parfait dans ma vie, j’avance, connecté à la terre, le cœur ouvert et l’âme légère ».

Belle journée à vous 🙂